Avec les copines du gang des couturières dispersées:  Sophie, Amélie, Cathy, Véro, Johanne, Claire-Marie, et Murielle nous nous sommes retrouvées à Paris, il y a deux semaines pour un WE créatif! Marie Poisson a su nous trouver au débotté un atelier chez maison cousu dans le 11 ème afin de nous perfectionner dans la couture du stretch. Toutes les conditions étaient réunies pour une après midi charmante: thé, biscuits, bonbons, petits présents....Nous sommes toutes venues avec nos listes de questions et j'avais choisi l'étoffe la plus difficile de ma réserve, une viscose et soie qui se tortille comme une anguille. Je ne suis pas allée bien loin dans mon projet couture car en bonne blonde je n'avais pas emporté suffisament de tissu pour couper ma bande d'encolure. Je me suis contentée de  faire de jolies pointes sur des échantillons de tissu. Rentrée à la maison, la mise en application a été plus que laborieuse: la pointe de mon t shirt briac est bien au centre mais la bande est bien plus large à cet endroit que tout autour du reste du cou. La bande d'encolure est trop lâche car l'élasticité de mon tissu est importante. J'ai voulu tester l'aiguille double sur ma nouvelle machine mais au final les manipulations pour son installation sont tout aussi fastidieuses que pour switcher ma surjeteuse en recouvreuse. Après avoir fait un trou dans la manche gauche en réalisant l'ourlet, je l'ai terminé à la recouvreuse. Bilan de cette aventure: d'abord des copines en or! De plus, j'ai retenu qu'il faut coudre de la laminette dans les manches pour que le tissu ne s'avachisse pas, utiliser le fil mousse sans modération et que les ciseaux pélican sont fort utiles pour couper le surplus d'ourlet sans risquer de massacrer son t shirt tout neuf...Je ne désespère pas de parvenir un jour à dompter cette matière, je vais recommencer le même modèle mais en manche longues en diminuant la bande d'encolure et ai coupé un bas de pyj pour porter avec celui-ci :-)

tish1

tish2

tish3

tish4

tish5